Associations bénéficiaires

AGAPÈ ANJOU

« Donnons du cœur à la formation »

AGAPÈ FRANCE a célébré ses 40 ans les 11 et 12 mai 2013. AGAPÈ ANJOU est créée en juillet 2016. L'association gère l'Ecole de Production Agapè qui forme des jeunes de 15 à 25 ans aux métiers de la restauration. Ils sont encadrés par des professionnels. La formation professionnelle est faite uniquement en situation réelle dans deux lieux de production : l'Entrecôte d'Agapè au Marché d'Intérêt International (M.I.N.) d'Angers et à la cafétéria d'Agapè à l'IRCOM. Ainsi les jeunes sont formés à deux types de restauration dans lesquels ils développent des compétences et exercent leurs talents. L'Ecole de Production est labélisée par la Fédération Nationale des Ecoles de Production (FNEP). L'association AGAPÈ est membre de l'Union pour l'Enfance.

L'association AGAPÈ a été crée par le Comité Français de Secours aux Enfants (CFSE).

La pédagogie est fondée sur le principe « faire pour apprendre ». Ecole et entreprise sont ici conciliées. La même journée, en un même lieu, les jeunes consacrent deux tiers de leur temps à l'enseignement technique et un tiers aux cours théoriques, sous la tutelle de leur maître professionnel et enseignants. Ils doivent répondre à de véritables commandes de clients et se trouvent ainsi placés dans la réalité concrète du monde du travail, avec ses propres exigences.

Le CFSE a pour objectif de soutenir les enfants en difficulté et de développer chez les jeunes l'envie de connaissances pour qu'ils prennent leur place dans la société.

Le CFSE a développé le label AGAPÈ à des centres de formation professionnelle, dont la méthode pédagogique relève du « faire autrement ». Un suivi rigoureux et régulier des jeunes est nécessaire. L'école a deux activités de restauration :

  • le restaurant L'Entrecôte d'Agapé : 180 couverts
  • la cafétéria de l'IRCOM : capacité de 300 étudiants.

Les repas sont préparés à L'Entrecôte.

Les besoins sont très importants, la qualité du matériel est primordiale et les équipements doivent être performants et en nombre suffisant.

www.agapeanjou.com

ALPHABE

Association Ligérienne pour l'Hospitalisation et l'Accueil des Bébés et des Enfants

La loi d’orientation du 10 juillet 1989 garantit le droit à l’éducation pour tous les enfants. Cette loi concerne donc les enfants et adolescents hospitalisés. Ce principe a conduit l’Education Nationale à assurer un suivi scolaire au sein des plus grandes structures hospitalières. L’école du CHU d’Angers existe depuis 1989.

Elle scolarise les enfants et adolescents de tous les services de la Fédération de Pédiatrie au sein du pôle Femme Mère Enfant avec une priorité pour les jeunes atteints de pathologies graves entraînant des hospitalisations longues et/ou régulières tout au long de leur traitement. A titre d’exemple, le CHU d’Angers est centre de référence des tumeurs cérébrales en pédiatrie. Cette pathologie engendre de fait des hospitalisations longues et récurrentes. De même, sont accueillis des adolescents souffrant d’anorexie mentale hospitalisés plusieurs semaines.

L’objectif est de leur permettre de poursuivre les apprentissages dans la perspective de retourner dans leur établissement d’origine. L’unité d’enseignement scolarise les enfants de la Grande Section (5 ans) à la Terminale (18 ans). Nous accueillons des jeunes venant de tout le grand ouest.

L’enseignement se fait dans la salle de classe et peut ainsi permettre de travailler au sein d’un groupe. Un enseignement individualisé est également proposé en chambre quand l’enfant ne peut pas se déplacer.
Une enseignante du premier degré travaille avec la mission de coordination auprès des équipes médicales, des familles, des établissements d’origine. 14 professeurs interviennent pour l’enseignement des collégiens et des lycéens dans les matières générales.

Entre 160 et 250 élèves sont scolarisés par an.

La fédération de pédiatrie est engagée dans un projet de réorganisation des soins et de restructuration architecturale qui se déroulera sur les 4 années à venir. Dans ce contexte, la salle de classe dont l'équipement actuel date de 1989, nécessite un renouvellement.

AUT'ment CAP

Association pour l'autisme

Le but de l'association :

  • D'une manière générale, de mettre en œuvre toute initiative ou action susceptible d'apporter une aide aux adolescents avec autisme ainsi qu'à leur famille.
  • Assurer l'accueil et l'écoute des personnes visées, rechercher toute solution susceptible de leur venir en aide et de favoriser leur éducation et leur épanouissement.
  • Entretenir entre familles de personnes atteintes de ces troubles des relations d'entraide et de solidarité, tout en leur proposant une assistance administrative.
  • Favoriser la création et la gestion de structures d'accueil, de soins, d'éducation ou de travail nécessaires au développement et au bien-être des personnes concernées, afin de permettre une prise en charge adaptée et mise en œuvre par différents intervenants professionnels.
  • Défendre les intérêts des personnes atteintes de ces troubles et de leur famille.
  • Informer l'opinion publique afin de mieux connaître les particularités des personnes atteintes de ces troubles et de favoriser leur insertion sociale.

AUT'ment CAP, association reconnue d'intérêt général, a besoin de soutien pour la création et l'aménagement de la Maison de l'Autisme de Maine-et-Loire. Tous les partenaires de ce projet ont mis une énergie considérable afin que puisse être proposée au plus vite une nouvelle alternative de prise en charge aux familles du département.

L'association a notamment besoin d'équipement spécifique pour respecter la sensorialité des personnes autistes :

  • Mur d'escalade intérieur
  • Amélioration acoustique des locaux
  • Protection solaire des vitrages plein Sud
  • Équipements mobiles d'appareils climatiseurs.
  • Alléger le coût des prestations aux familles afin de tendre vers l'égalité des droits à l'éducation.

Fédération Sportive et Culturelle de France

F.S.C.F. - Comité Départemental Maine-et-Loire

L'association F.S.C.F. de Maine-et-Loire trouve ses racines en 1907. Le président de l'Union Gymnastique et Sportive de l'Anjou demande son ratachement à la Fédération Gymnastique et Sportive des Patronages de France. Ses statuts ont évolué au fil des ans pour rassembler toutes les associations affiliées du département de Maine-et-Loire. En 2010, il est précisé l'attention portée aux valeurs humanistes de générosité, de solidarité et de citoyenneté.

La Fédération Sportive et Culturelle de France de Maine-et-Loire met en avant un projet éducatif fondé sur les valeurs d'ouverture, de respect, d'autonomie, de respectabilité et de solidarité.

La F.S.C.F. Offre des activités variées et ouvertes à tous dans les domaines sportifs, artistiques et culturels. Elle dispose d'un double agrément délivré par l'état :
SPORT & JEUNESSE – EDUCATION POPULAIRE.

Domaines d'activités :

  • Activités physiques et sportives, le développement de l'animation sportive et des diverses formes de la pratique sportive. L'initiation aux sports individuels et collectifs et le perfectionnement de leurs pratiques.
  • Dans le domaine de l'éducation populaire : le développement des différentes activités de loisirs, socio-éducatives, physiques et sportives de vacances pour la jeunesse.
  • Activités socio-culturelles et artistiques amateurs, telles que la musique, le danse, le théâtre et les arts plastiques.
  • Dans ces deux domaines :
    • l'organisation et le contrôle des formations initiales et continues.
    • L'organisation de rencontres, concours et festivals réunissant les associations affiliées.

La F.S.C.F. est structurée pour ces différentes activités.
Trois permanents dont un comptable, l'équivalent de quatre temps pleins, dirigent et animent les différentes activités.
7 137 licenciés en 2016 dont 6 242 pour les activités physiques et sportives, 895 en espace loisirs et BAFA.

Les ressources du club proviennent essentiellement des licences des membres et des prestations de service telles que les formations BAFA. Compte-tenu de la compression des frais généraux, il y a un besoin urgent de renouveler le matériel informatique obsolète et de compléter des matériels sportifs, notamment pour les activités sans contact.

www.fscf49.org

MON CARTABLE CONNECTÉ

En France, près de 2 millions d’enfants sont hospitalisés chaque année. 
Quelle que soit la durée de ce séjour, leur hospitalisation les sépare de leur école, de leur classe et de leurs camarades. 
L'enfant gravement malade est victime d'une double peine : La maladie et la privation de sa vie quotidienne.
Grâce au cartable connecté le lien est conservé avec la classe, les camarades et les enseignants.
C'est un élément décisif pour éviter la rupture de la sociabilité de l'enfant et un pas vers la guérison.

www.moncartableconnecte.fr

RÊVES

Rêves est une association nationale à but non lucratif, reconnue d'intérêt général et d'utilité publique. Depuis sa création en 1994, elle a pour mission d'exaucer le rêve des enfants et des adolescents très gravement malades.

Nous avons tous un rêve, un souhait à réaliser. Lorsque la maladie vous touche, ou un de vos proches, tout s'effondre. L'objectif des membres de l'association Rêve est de permettre aux enfants atteints d'une maladie grave de toucher du doigt un de leur rêves.

Un rêve, c'est quoi : rencontrer son idôle, nager avec les dauphins, assister à une finale de football ou de rugby, rencontrer des personnages dans un parc à thèmes, passer des vacances à la neige en famille, aller au zoo...

La maladie est injuste, particulièrement lorsqu'elle frappe les enfants. Lorsqu'un enfant tombe gravement malade, il doit « changer de vie ». C'est pour l'aider à supporter ce changement que l'association Rêves déploie toute son énergie.

En réalisant leurs vœux les plus fous, l'association leur permet de s'évader du quotidien et de vivre des expériences inoubliables qui les aident à reprendre confiance en l'avenir.

L'association Rêves est présente sur le territoire français avec 37 délégations départementales et près de 700 bénévoles sur le territoire national qui oeuvrent sur le terrain auprès des familles, des partenaires et des hôpitaux. Elle collabore avec une soixantaine d'établissements de santé qui lui transmettent les demandes de rêves formulées par les enfants et adolescents. La délégation du Maine-et-Loire regroupe plus de 50 bénévoles dont 30 sur Angers.

Depuis 1994, plus de 5 100 enfants ont réalisé leur rêve. En 2016/2017, l'association Rêve a accepté 311 nouvelles demandes et en 2018, les demandes sont toujours aussi nombreuses. C'est par des soutiens financiers et l'engagement des bénévoles que l'association permettra à un maximum d'enfants de réaliser leur rêve, élément essentiel dans le combat contre la maladie.

www.reves.fr

IL RESTE ENCORE1 301 CANARDS